DORMIR SUR QUELQU’UN DANS L’AVION

Ok on est assez serré, ok le voyage dure des heures, ok entre ennui et jet-lag, on dort entre deux inconnus, coincé au milieu de la rangée.

On a connu mieux côté confort. Et puis on s’endort, et on ne se rend pas compte que sa tête devient lourde et molle.

Elle penche dangereusement sur son voisin, avant de finir écroulée sur lui. Et même parfois complètement avachi(e) sur lui.

La nécessité d’investir dans un tour de cou gonflable moelleux est indispensable.

Un confort optimisé pour chacun, c’est SHINE.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *