Je ne vous ai pas parlé de Bob Sinclar mon kiné

Bob Sinclar m’a dit « je ne vais pas vous lâcher ».

Vous n’imaginez pas à quel point mon kiné ressemble comme deux gouttes d’eau à Bob Sinclar. Impressionnant même. Comme on vient de se rencontrer, ce ne serait pas Shine de lui demander un selfie, donc patience. On va se voir 3 fois par semaine pendant 45 jours, je vais donc pouvoir vous montrer cette ressemblance inouïe.

Ce que je peux vous dire au bout de cette première séance c’est que mon kiné est très Shine. Non, je ne fayote pas pour moins souffrir, je reconnais sa Shine attitude qui m’a fait du bien.

Alors pourquoi ce « Bob like » est-il Shine ? Je résume : il a fait un effort pour mettre en confiance la pauvre femme unijambiste que je suis devenue. Il a fermé les yeux sur l’accueil jambe tremblante (l’autre sans poil), il s’est montré compatissant quand j’ai expliqué tout de suite que dès qu’il va toucher n’importe quel endroit de ma jambe presque plus cassée je vais avoir super mal et que je vais pleurer, il a écouté quand j’ai dit que la solution ça serait d’avoir un nouveau plâtre et de mourir seule quelque part… Et il m’a dit vous allez remarcher, faites moi confiance.

Etre Shine c’est soutenir son prochain dans l’épreuve. Chacun peut le faire et ça change tout. A commencer par celle qui se reconnaitra et qui m’a parlé de Bob.

Je vous apprends ?

Shine on you.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *