193 pages

Bureau pour 48h. Avec vue. Écriture en cours. Ça ne s’arrête jamais. Parce que je le veux bien. Bouclage en cours de mon prochain livre, dernières lignes, quelque part où le soleil brille.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *